UDI

UDI, le réveil de la politique

vendredi 3 juin 2016

Question de Jean-Pierre Plonquet au CA du 31 mai 2016 à propos de travaux sur le TEP Neuve Sain-Pierre



Jean-Pierre PLONQUET, Conseiller d’arrondissement
Monsieur le Maire, Paris a toujours fait l'objet de grands travaux : les Halles, le Louvre, la Bibliothèque Nationale, les Batignolles, la Samaritaine. Quant à l'appel à projets « Réinventer Paris », il fera émerger une vingtaine de projets plus ou moins grands, visibles de tous et accompagnés d'actions de communication significatives, comme ce qui a été fait au pavillon de l'Arsenal sur le projet Morland.

Des sujets plus locaux donnent aussi lieu à une campagne de communication. C'est le cas, dans le 4e arrondissement, du projet de Terrain d'Éducation Physique (TEP) Neuve Saint-Pierre qui a fait l'objet d'une réunion publique en février 2016, même si les copropriétaires n'ont pas encore été consultés.

Il y a aussi des projets locaux qui avancent sans grande volonté d'ouverture. C'est le cas de la refonte du Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI), rue Charles V. Pourtant, les travaux prévus vont durer pendant près de deux ans pour un coût total d'environ 18 000 000 d'euros.

Deux ans de travaux dans cet endroit du Marais nous paraissent très longs. La concomitance avec les travaux rue Neuve Saint-Pierre devrait provoquer une perturbation supplémentaire. Nous pouvons regretter le manque évident de coordination. La dernière enquête d'évaluation des niveaux de bruit dans le 4e arrondissement donnait la rue Beautreillis comme la plus calme de l'arrondissement. Cela ne sera plus le cas pendant les deux prochaines années. Nos discussions avec les habitants ont montré un défaut d'information au niveau des habitants des rues Beautreillis, Charles V et Neuve Saint-Pierre, malgré tout ce qui a été fait réglementairement en lien avec les actions juridiques. La démolition d'un immeuble dans la parcelle du CRI n'a été annoncée que sur le permis de construire accordé à l'été 2015.

En vertu de l'ordonnance du référé du 15 mars 2016 décidé par la RIVP, les copropriétés du 12 rue Charles V et des 9, 11 et 15 rue Beautreillis ont déjà eu des frais d'avocat et devront se soumettre à l'inspection de leur bâtiment par un expert. Cela semble assez paradoxal puisqu'ils devront subir les conséquences de la démolition en même temps qu'ils devront payer des frais d'avocat.

Le terrain qui restera découvert dans la parcelle du TEP sera dédié au football, au basket-ball et au handball, juste sous les fenêtres du 15 rue Beautreillis et, dans une moindre mesure, du 7 rue Beautreillis.

Mes questions sont donc les suivantes :

  • Quelles actions de communication envisagez-vous à destination des habitants des rues concernées pour leur donner le niveau d'information détaillée nécessaire sur l'ordonnancement des travaux et les degrés de nuisance en fonction des étapes ?

  • Quelles actions allez-vous justement mener auprès des entrepreneurs pour faire en sorte que les nuisances de tout type soient atténuées le plus possible ?

  • Quelles garanties peuvent être apportées pour que le niveau de bruit après les travaux revienne au niveau d'aujourd'hui ? Il y a des inquiétudes quant aux systèmes d'aération qui pourraient être mis en place sur les immeubles du CRI.

  • Pourquoi la Mairie de Paris n'est pas intervenue pour éviter la concomitance des travaux du CRI et du TEP ? Cela est-il encore évitable ou atténué ?

  • Vous engagez-vous à respecter le délai de deux mois entre la publication du permis de construire et le début des travaux pour le Terrain d'Éducation Physique ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire